blogs.fr: Blog multimédia 100% facile et gratuit

revelations4

Blog multimédia 100% facile et gratuit

 

BLOGS

investigation géo-politico-stratégique

Blog dans la catégorie :
Pas de catégorie

 

Annonce vocale

 

Statistiques

 




Signaler un contenu illicite

 

ARTICLE DE TRANSITION, PARTIE 1, PARTIE 2, GRANDE CONSPIRATION INTERNATIONALE

Le 28/01/2020

Le laboratoire P4 à Wuhan en Chine L'inauguration officielle du labo P4 de Wuhan avec Bernard Cazeneuve Des employés du labo P4 de Wuhan

Le laboratoire P4 à Wuhan en Chine
Le laboratoire P4 à Wuhan en Chine 
DOSSIER CORONAVIRUS nCoV2019 
( PARTIE 1 )


Rappelez-vous, un certain 9 mars 2009, à l'occasion de la visite d'Etat du président Sarkozy au Mexique, le groupe pharmaceutique français Sanofi-aventis signait avec les Autorités mexicaines un contrat d'un montant de 100 millions d'euros pour la construction d'une usine de production de vaccins anti grippe saisonnière et pandémique. Vous connaissez la suite. 9 jours plus tard, les premiers cas suspects humains de grippe H1N1 ( grippe A ) ont été détectés au Mexique. Le paroxysme de cette crise sanitaire était effectif le 11/06/2009 ( 11/06 en conversion horaire minutes = 666 ) lorsque l'organisation mondiale de la Santé ( l'OMS ) décréta le niveau d'alerte maximal pandémique.
En ce mois de janvier 2020, le seul laboratoire chinois avec une certification maximale de niveau 4, en d'autres termes classé P4, en mesure d'étudier et de manipuler des coronavirus, se situe précisément au sein de la ville de Wuhan. Comme vous le savez, c'est précisément dans cette ville que les premiers cas humains liés au coronavirus 2019 nCoV sont apparus. Officiellement, les Autorités chinoises suspectent le marché aux fruits de mer d'en être à l'origine.
 C'est lors du premier semestre 2003 ( en pleine épidémie du syndrome respiratoire aigu sévère, Sras ) que la puissance académie chinoise des Sciences fait savoir à Paris qu'elle souhaite acquérir un laboratoire Pathogènes de classe 4 ( P4 ) qui peut héberger les virus les plus dangereux de la planète ( Ebola, Coronavirus, H5N1,...). Il sert à traquer les souches infectieuses dans l'espoir de les combattre et protéger ainsi des dizaines de milliers de personnes à travers le monde. La France, qui a inauguré en 1999 à Lyon, le P4 Jean Mérieux, le plus grand d'Europe, fait partie des pays les plus en pointe sur le sujet.
La demande de Pékin reçoit toutefois un accueil mitigé au sein de l'État français. Si Paris ne peut que soutenir la Chine dans sa volonté de lutter plus efficacement contre les pandémies, plusieurs questions se posent. Alerté par ses services de renseignement, le pouvoir se demande si la technologie demandée par Pékin ne va pas être détournée pour mettre au point des armes bactériologiques. Ces craintes sont étayées par les soupçons très forts autour de l’existence d’un programme biologique offensif chinois. 
 Malgré ces inquiétudes, la France va toutefois très vite donner des gages à son partenaire. Après une enquête minutieuse du Secrétariat général à la Défense (l’ex SGDSN), le Premier ministre, Jean-Pierre Raffarin, qui s’était rendu en Chine en avril 2003 en pleine épidémie de SRAS, rend un arbitrage positif fin 2003. La France aidera bien la Chine à construire son P4, mais suivant certaines conditions qui visent à garantir que Pékin n’utilisera pas ces futurs équipements à des fins offensives. Ainsi, le projet devra s’inscrire dans le cadre d’une coopération plus large destinée à lutter contre les maladies émergentes et remplir de nouvelles conditions liées à la sécurité biologique. L’alliance est ensuite scellée lors de la visite de Jacques Chirac en Chine en octobre 2004. Il prend la forme d’un accord intergouvernemental sur les maladies émergentes, prévoit la construction du P4 ainsi qu’un programme de coopérations scientifiques sur le sujet entre les deux pays. Le texte provoque alors une certaine crispation au sein de l’administration française comme le confie Jean-Pierre Raffarin. "Il y a eu un accord politique, de chef d’État à chef d’État, mais derrière l’administration a freiné des quatre fers".
 Celle-ci, et plus particulièrement la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE), soulève entre autre le fait qu'alors que le cabinet d’architecte lyonnais RTV a été choisi pour assurer la maîtrise d’ouvrage du P4, le ministère chinois de la Recherche, désigne en 2005 la société locale IPPR Engineering International pour construire le laboratoire. Or, après vérifications des espions français, celle-ci dépend d’un organisme, le China National Equipment of Machinery Corporation (CNEMC), qui serait contrôlé par l’Armée populaire de libération. Ce dernier est notamment dans le viseur de la CIA qui suspecte un certain nombre de sociétés affiliées à la CNEMC d’être des faux-nez des services de renseignement chinois. A tel point que cet organisme a un temps figuré sur la liste noire de l’agence de Langley.

 Ces craintes, auxquelles se greffent des difficultés techniques et juridiques - le groupe d’ingénierie Technip qui devait certifier le P4 s’est subitement retiré de l’accord en 2007 - puis une brouille diplomatique entre Paris et Pékin après les propos de Nicolas Sarkozy sur le Tibet en 2008, vont mettre à mal le projet. Ce dernier sera toutefois relancé en 2009-2010 et débouchera en juin 2011 par le début des travaux sur le site de Zhengdian au sud de Wuhan. Ils seront achevés en 2016 et l’inauguration en grande pompe du P4 aura lieu en février 2017, en présence du Premier ministre français Bernard Cazeneuve.
Accrédité en 2017 par les autorités chinoises pour manipuler trois virus : Ebola, fièvre hémorragique de Congo-Crimée (CCHF) et Nipah, le P4 est entré en service il y a trois ans. Mais il doit encore se conformer à un certain nombre de standards internationaux pour le conduire àrejoindre le réseau des centres collaborateurs de l’OMS, dispositif qui identifie les épidémies de portée internationale et essaie d’y répondre. Cette accréditation, espérée pour 2020, permettra alors au P4 de tourner enfin à plein régime avec 250 chercheurs présents à temps plein sur le site de Zhengdian.

 La dernière phase de ce projet qui aura mis plus de quinze ans à éclore sonne aussi l’heure d’un premier bilan. La France a-t-elle eu raison de se lancer dans cette entreprise aussi légitime qu’explosive ? La Chine a-t-elle tenu ses engagements ? La situation sanitaire mondiale s’en trouvera-t-elle améliorée ? "Tout n’a pas été simple, c’était une coopération sensible qui a rencontré un certain nombre de problèmes, répond Yuan Zhiming, le directeur de l'Institut de Virologie de Wuhan et du P4. La France et la Chine ont eu par moment des opinions différentes, des tensions diplomatiques, mais au final nous avons réussi. La Chine a maintenant un laboratoire de haut niveau qui permettra à l’Asie et au monde de mieux lutter contre les pandémies". Au sein de l'État français, tous ne sont pas de cet avis. "Durant ces quinze années, la Chine a plusieurs fois manqué à sa parole, un certain flou a notamment entouré son action en faveur d’un programme biologique offensif, précise un fonctionnaire. Les dirigeants chinois nous avaient par exemple certifié qu’ils n’avaient pas d’autres P4 et ne projetaient pas d’en construire de nouveau. On sait aujourd’hui qu’ils en ont plusieurs, dont certains sont assez suspects". Plus de quinze ans après la crise du SRAS, le premier P4 d’envergure internationale dont va disposer la Chine n’a pas fini de faire polémique.

 

ARTICLE DE TRANSITION, PARTIE 1, PARTIE 2, GRANDE CONSPIRATION INTERNATIONALE

Le 24/01/2020

Satellite Samsung crashé aux Etats-Unis
Satellite Samsung crashé aux Etats-Unis 
Alors qu'ils s'apprêtaient à sortir leurs chevaux en cette matinée du 26 octobre 2019, Nancy et Dan Welke, un couple résidant Merwill, au nord de Chicago ( Michigan ) ont entendu un bruit sourd. Dans leur jardin, un mini satellite estampillé Samsung comme les inscriptions le laissaient deviner, il s'agissait bien d'un satellite du constructeur coréen, lancé dans le cadre d'une opération de marketing. La campagne " space selfie " devait permettre grâce à un ballon à haute altitude, dans les hautes couches de la stratosphère de poster un selfie dans l'Espace.
 Une nouvelle fois, comme vous pouvez le constater, tout se joue au niveau de la stratosphère où cette dernière se confond avec l'Espace ( cf. mes articles des 02/10/2017 et 25/05/2018 ).
https://www.google.com/amp/s/www.phonandroid.com/un-satellite-samsung-secrase-dans-leur-jardin-comment-ca-a-pu-arriver.html/amp

 

ARTICLE DE TRANSITION, PARTIE 1, PARTIE 2, GRANDE CONSPIRATION INTERNATIONALE

Le 10/01/2020

 
 En cette nouvelle année, je vous réserve quelques surprises. En premier lieu, nous allons au cours de l'année 2020 monter d'un cran et  basculer  de la partie 1 à la partie 2 liée à la Grande Conspiration Internationale, surprise, surprise !

 

ARTICLE DE TRANSITION, PARTIE 1, PARTIE 2, GRANDE CONSPIRATION INTERNATIONALE

Le 20/12/2019

Roman policier " CONSPIRATION "

Roman policier " CONSPIRATION "
Roman policier " CONSPIRATION " 
Dites-donc mesdames, messieurs, si je vous dis que la réalité dépasse la fiction, que me répondez-vous ? Lisez ce qui suit, je cite : " De nos jours à Paris, trente hommes, femmes et enfants se jettent d'un immeuble. Le commissaire franc-maçon, antoine Marcas est mis sur l'enquête. Ses recherches en France et en Amérique vont le conduire au coeur de la société la plus secrète et élitiste des États-Unis, la Skull and Bones. Une organisation qui rassemble des anciens présidents américains et l'aristocratie des affaires. Étrangement, l'un de ses membres, un éminent lobbyiste, vient de se suicider à Washington alors qu'il s'apprêtait à faire des révélations sur une puissante multinationale. Deux siècles plus tôt, en pleine Révolution, l'inspecteur Ferragus est lancé par Danton sur les traces d'une implacable Confrérie. Entre la prison du Grand Châtelet et la basilique Saint-Denis, il va devoir unir le plus incroyable secret de la lignée des rois de France. Quel mystère issu des profondeurs de l'Histoire unit ces deux enquêtes ? Celui qui possédera le secret des rois de France, celui-là sera le maitre du troisième millénaire ", fin de citation.
A quoi correspond cet extrait me direz-vous ? Et bien il s'agit tout simplement du résumé publié au dos du roman policier " Conspiration " co-ecrit par les auteurs eric Giacometti et jacques Ravenne.
 Comme vous pouvez le constater par l'intermédiaire de ce bref résumé, ce livre est bien plus qu'un simple roman. En effet, on y retrouve les éléments évoqués à l'occasion de mon dernier article daté du 07/12/2019, pour ne pas citer la société secrète Skull and Bones associée à la basilique de Saint-Denis nous ramenant inexorablement, comme vous le savez, à la lignée des rois de France. Et donc pour une énième fois impossible de faire l'impasse sur l'attentat du 13/11/2015 qui, comme vous le savez, a été activé depuis la ville de Saint-Denis où l'on retrouve l'illustre basilique, lieu où repose la lignée royale française. Vous savez que Paris Saint-Denis correspond au coin supérieur gauche du rectangle représentant quant à lui l'esplanade des mosquées situé à Jérusalem Est et reporté sur la carte de France médiévale. Une seconde allusion au code Skull and Bones a donc été relevée le 13/11/2019 lorsqu'un séisme a ébranlé la région d'Auxerre correspondant sur le plan de la vieille ville de Jérusalem au Dôme du Rocher, soit le monument central sur l'esplanade des mosquées. A cela, on peut rajouter la similitude entre le blason de la ville d'Auxerre et celui de la ville de Jérusalem.
 Je vous invite à vous rendre par-exemple dans une bibliothèque et y éplucher romans, BD,...Certaines de vos lectures vous permettront de recueillir de précieuses informations et d'ouvrir sans doute la caverne d'alibaba.
En attendant, je vous souhaite à toutes et à tous, d'excellentes fêtes de fin d'année.

 

ARTICLE DE TRANSITION, PARTIE 1, PARTIE 2, GRANDE CONSPIRATION INTERNATIONALE

Le 07/12/2019

Tombeaux des rois de France, cathédrale de Saint-Denis Carte de France en 1180 Le Dôme du Rocher au centre de l'esplanade des Mosquées L'esplanade des Mosquées à Jérusalem Cathédrale de Reims, lieu de sacre des rois de France

Tombeaux des rois de France, cathédrale de Saint-Denis
Tombeaux des rois de France, cathédrale de Saint-Denis 
 Autant pour moi, lors de mon précédent article, j'ai omis un code marqueur majeur en ce qui concerne le séisme du 13/11/19 effectif dans la région d'Auxerre. Ainsi, cet événement n'était pas uniquement agrémenté du code marqueur " erreur 404 " mais également du code marqueur Skull and Bones en considérant la date du 13/11 ( rappel, code Skull and Bones 322, par effet miroir = 223, en conversion horaire minutes = 143, soit le résultat de 13 × 11 ). Mais finalement cette omission est un mal pour un bien puisque ce code marqueur Skull and Bones nous ramène inexorablement  quatre années en arrière un certain 13/11 ( 2015 ) qui n'est autre, comme vous le savez, que la date de l'opération terroriste la plus meurtrière enregistrée en France.  Comme vous le savez, cette opération meurtrière a précisément débuté à 9,17 h. pm ( 9 × 17 = 153, soit le code général de la Matrice artificielle satanique ) à Saint Denis à proximité du Stade de France par l'action d'un kamikaze puis s'est poursuivie à Paris. Lors de mon précédent article l'on a vu que le secteur d'Auxerre impacté par le séisme du 13/11/2019 ( coordonnées géographiques erreur 404 ) correspond à l'emplacement du Dôme du Rocher au sein de la vielle ville de Jérusalem en Israël. Comme je l'ai affiché à l'occasion de mon précédent article, le Dôme du Rocher est représenté au centre d'un carré, lui-même situé au centre d'un rectangle représentant quant à lui l'esplanade des mosquées. Si l'on transfère le rectangle ( représentant donc l'esplanade des mosquées ) sur la carte de France de 1180, l'on constate alors que le coin en haut à gauche du rectangle correspond justement à Paris et à Saint-Denis. Si le top départ de l'opération terroriste a été donné depuis la commune de Saint Denis ( à proximité du Stade de France ) c'est pour une raison bien précise. En effet, c'est précisément dans la basilique de Saint-Denis que l'on retrouve les tombeaux des rois de France. Je vous le donne en mille, le coin supérieur à droite du rectangle correspond cette fois-ci à la région de Reims et comme vous le savez, les rois de France ont été sacrés depuis la cathédrale de Reims.
 En rapport à l'esplanade des mosquées ( représentée sur la carte de France par un rectangle ), nous avons en premier lieu l'opération terroriste du 13/11/2015 ( marquée du code Skull and Bones par l'intermédiaire de la date ) dont la position géographique correspond au coin supérieur gauche de l'esplanade des mosquées au sein de la vieille ville de Jérusalem. Quant à la seconde opération, elle était " comme par hasard " effective à la même date quatre années plus tard, un certain 13/11/2019 lorsqu'un séisme ébranla la région d'Auxerre précisément au point 4.04 en terme de longitude ( erreur 404 ). Si l'on poursuit la suite logique, cela nous mène donc au 13/11/2023 ( une suite de quatre en quatre en terme d'années que l'on retrouve d'ailleurs par l'intermédiaire de l'erreur 404 ). Mais dites-donc, mesdames, messieurs, ne retrouve-t-on pas le code Skull and Bones affiché non seulement par l'intermédiaire de la date mais également de l'année ( la date 13 × 11 = 143 et 143 minutes = 2,23 h. pour l'année ). Et la boucle est bouclée.

 

Minibluff the card game

Hotels